Vote «à blanc» des élèves à l’occasion des votations fédérales du 15 mai

Evénements

A destination des élèves dès la 11S, secondaire II inclu.

Au tournant de la majorité, un taux important de jeunes prend part aux votations pour la première fois. Ce taux décroît ensuite très rapidement dans les années qui suivent et ne remontent que bien plus tard dans la trentaine. Pour prévenir l’abstentionnisme relatif des jeunes adultes, le projet « vote à blanc à l’école » a pour but d’éveiller l’intérêt des jeunes dès 14 ans pour la chose publique et les familiariser concrètement au processus lié aux votations.

En permettant aux élèves de faire l’expérience du vote in concreto dans des conditions proches de celles d’un scrutin officiel et de manière quasi simultanée à celui-ci, l’objectif est de permettre aux jeunes, même s’ils et elles ne sont pas encore en âge de voter, de développer le réflexe électoral.

Les enseignant·e·s intéressé·e·s peuvent organiser à l’échelle d’une classe ou d’un établissement, une votation dite « à blanc » sur les objets de votation fédérale du dimanche 15 mai, à savoir,

  • la loi fédérale sur la culture et la production cinématographiques (Loi sur le cinéma, LCin), dite loi Netflix
  • la loi fédérale sur la transplantation d’organes, de tissus et de cellules (Loi sur la transplantation), dite loi sur le don d’organe
  • l’Arrêté fédéral sur le développement des acquis de Schengen

Plus de renseignements : https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/votations.html

Proposition de marche à suivre

Mars Présentation du projet en classe par l’enseignant·e et constitution d’un groupe d’organisation avec des élèves intéressés (éventuellement le Conseil des délégué·e·s) 
Mars-avril-début mai Recherche d’informations et débats en classe sur les objets de votation (à choix, un ou plusieurs) 
Début mai Mise à disposition des bulletins de vote officiel avec une mention « pour la formation » par l’État de Vaud Mise à disposition d’urnes de vote par l’État (ou la commune) dans la mesure du stock disponible 
Du 9 au 13 mai à midi Chaque élève peut déposer son bulletin de vote dans l’urne située au secrétariat ou au bureau de vote devant la cafétéria selon un horaire affiché. Une liste des élèves permettrait de cocher leur nom après chaque vote pour éviter qu’une même personne ne vote à plusieurs reprises 
Vendredi 13 mai(après-midi) Le groupe d’organisation rassemble les urnes et procède au dépouillement des votes
Lundi 16 mai Les résultats du vote des élèves sont communiqués au lendemain des résultats officiels du scrutin fédéral

Ressources à disposition des enseignant·e·s

Pour préparer les élèves aux contenus et aux enjeux des scrutins, les enseignant·e·s peuvent s’appuyer sur :

  • du matériel pédagogique (livres, jeux, fiches, matériel audio et vidéo) mis à disposition par la Fondation Education21
  • la méthodologie de débat de la « Jeunesse débat » gérée par l’association YES
  • le matériel « easyvote » expliquant de manière très pédagogique et neutre les enjeux des objets mis en votation (notamment via des vidéos). Ce matériel est proposé par la Fédération Suisse des Parlements des Jeunes
  • les vidéos explicatives mises en ligne par la Chancellerie fédérale

Pour mettre les élèves dans des conditions proches de celles d’un scrutin officiel, les enseignant·e·s peuvent recevoir via la Direction générale des affaires communales et institutionnelles (DGAIC) de l’État de Vaud, dans la limite des stocks disponibles :

  • du matériel de vote officiel avec la mention « pour la formation » pour éviter les confusions avec le matériel officiel (bulletin de vote, carte de vote avec volet de transmission, enveloppe, brochure explicative)
  • potentiellement des urnes de vote en prêt (à discuter avec les communes concernées)
  • de brèves formations de la DGAIC, section des Droits politiques, sur l’organisation d’une votation ainsi que le dépouillement

Les enseignant·e·s intéressé·e·s par cette activité et par les ressources susmentionnées sont prié·e·s de faire part de leur intérêt au plus tard le 14 avril directement à la DGAIC via cette adresse e-mail. Une consultation préalable des autres enseignant·e·s de l’établissement serait la bienvenue pour des raison évidentes de coordination.


Par ailleurs, ce processus pourrait tout à fait aussi concerner les scrutins fédéraux suivants (2022 ou 2023).

D’autres actions complémentaires pourraient également être envisagées tels que par exemple inviter des élu·e·s locaux·ales pour débattre avec les élèves.

Article de presse (La Broye, jeudi 16 février 2017)